Titre

SESSION POSTER

Etude de la corrélation entre l’héparinémie et deux méthodes de surveillance de l’anticoagulation au cours de la chirurgie sous circulation extracorporelle en pédiatrie :
 Test de management à l’héparine et Temps de coagulation activé.

Auteur

Françoise DE POOTER, Anne DE MULDER , Andrée DE VILLE, Jacques MASSAUT & Mario J.M. GOVAERTS

Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, Bruxelles, Belgique

But :    

L’étude compare le Test de management à l’héparine (HMT) et le Temps de coagulation activé (TCA) et cherche une corrélation avec l’activité anti Xa, l’héparinémie et le taux d’antithrombine III au cours de la chirurgie cardiaque sous CEC chez l’enfant.

Introduction :

Durant la circulation extracorporelle (CEC), différents facteurs tels que l’hémodilution, l’hypothermie et l’administration d’agents antifibrinolytiques perturbent les tests de surveillance de l’anticoagulation.  Il est utile de chercher quels tests sont les plus fiables dans les conditions de cette chirurgie.

Méthode :

 Ont été inclus dans l’étude 24 enfants bénéficiant d’une chirurgie cardiaque sous CEC. Le seul critère d’exclusion était un traitement préopératoire à l’héparine.  L’anticoagulation a été assurée par l’administration d’héparine à raison de 400 UI/ kg de poids corporel et de 5 UI / ml de liquide d’amorçage de la CEC.  En fin de CEC, l’héparine résiduelle a été antagonisée par une dose de protamine calculée en fonction de la dose d’héparine et du temps écoulé.

                  Des prélèvements sanguins en vue de mesurer le TCA, l’HMT, l’activité anti Xa (activité de l’héparine mesurée in vitro : AH), l’antithrombine III, l’héparinémie et l’hématocrite ont étés réalisés avant toute administration d’héparine, 5 minutes après l’administration d’héparine, 5 minutes après le début de la CEC, toutes les 30 minutes durant la CEC et 5 minutes après l’administration de protamine.

Résultats :

L’analyse des valeurs obtenues à tous les temps montre une corrélation entre le TCA et l’ HMT (r²=0.80), les deux tests étant chacun corrélé à l’héparinémie (r²=0.57 & 0.52)  mais pas à l’AH (r²<0.25).

                  Par contre si on étudie uniquement les mesures faites sous héparine, le TCA et l’ HMT sont corrélés entre eux (r²= 0.54), mais pas avec l’héparinémie (r²< 0.01).  D’autre part il existe une corrélation inverse entre l’HMT et le taux d’ antithrombine III (r²=0.49). Celui-ci est corrélé à l’AH (r²=0.70).

Discussion :

La corrélation inverse entre l’HMT et le taux d’antithrombine III pourrait expliquer l’absence de corrélation positive entre l’HMT et l’AH.  Il reste à chercher quels mécanismes sont en jeu.  D’autre part, l’absence de corrélation entre les deux tests et l’héparinémie durant l’anticoagulation pourrait être liée à une perturbation du test par des facteurs non mesurés au cours de cette étude. 

Conclusions :

Les résultats actuels ne nous permettent pas de départager les tests.